ORGUEIL ET PRÉJUGÉS

Mis à jour : juin 12

"C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l'on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu'il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l'esprit de ses voisins qu'ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l'une ou l'autre de leurs filles.


- Savez-vous, mon cher ami, dit un jour Mrs. Bennet à son mari, que Netherfield Park est enfin loué?

Mr. Bennet répondit qu'il l'ignorait.

- Eh bien c'est chose faite. Je le tiens de Mrs. Long qui sort d'ici.

Mr. Bennet garda le silence. - Vous n'avez donc pas envie de savoir qui s'y installe! s'écria sa femme impatientée.

- Vous brûlez de me le dire et je ne vois aucun inconvénient à l'apprendre.

Mrs. Bennet n'en demandait pas davantage.

- Eh bien, mon ami, d'après ce que dit Mrs. Long, le nouveau locataire de Netherfield serait un jeune homme très riche du nord de l'Angleterre. [....] Il doit s'y installer avant la Saint-Michel et plusieurs domestiques arrivent dès la fin de la semaine prochaine afin de mettre la maison en état.

- Comment s'appelle-t-il?

- Bingley.

- Marié ou célibataire?

- Oh, mon ami, célibataire! Célibataire et très riche! Quatre ou cinq-mille livres de rente! Quelle chance pour nos filles!

- Nos filles? En quoi cela les touche-t-il?

- Que vous êtes donc agaçant, mon ami! Je pense, vous le devinez bien, qu'il pourrait être un parti pour l'une d'elles."


Auteur: Jane Austen

Traducteurs: Valentine Leconte, Charlotte Pressoir

Éditeur: 10/18

Date de parution de l'édition originale: 1813

Nombre de pages: 369

Prix: 6,60€

Note: 9/10


Synopsis (4e de couverture):

"Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennet et du vaniteux Mr. Darcy n'ont pas pris une ride! Mais il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant."


Mon avis:


J'avais déjà entendu parler de Jane Austen, mais je n'avais encore jamais lu un de ses livres. Orgueil et Préjugés est le premier que j'ai lu, et je prévois d'en lire d'autres tant j'ai aimé celui-ci (j'ai déjà acheté "Persuasion" et "Raison et Sentiments").


Ce livre raconte l'histoire de la famille Bennet - une famille de la gentry campagnarde - mais plus particulièrement celle d'Elizabeth Bennet, l'une des sœurs de la fratrie. Lorsque s'installe près de chez elle un certain Mr. Bingley, sa mère veut absolument que l'une de ses filles l'épouse. D'ailleurs, Jane, l'une des sœurs d'Elizabeth, tombe amoureuse de lui. Mais c'est bien difficile de savoir si lui l'aime en retour!

Mr. Bingley présente, lors d'un bal, un de ses amis, Mr. Darcy. Celui-ci, avec son allure hautaine et son orgueil, est immédiatement détesté par tout le monde, y compris d'Elizabeth. Mais la jeune femme, bien malgré elle, va recroiser de multiples fois son chemin, avoir toutes sortes de démêlés et d'aventures avec lui et découvrir bien des choses!


Orgueil et Préjugés est très bien écrit et, même s'il est paru pour la première fois en Angleterre en 1813, ça ne fait pas de lui un roman difficile à lire. Ce fut un vrai plaisir de me plonger dans les aventures d'Elizabeth Bennet et de Mr. Darcy, racontées par l'auteur de manière assez sarcastique. On voit une pointe d'humour ironique dans ses descriptions, dans ses dialogues, dans les pensées des personnages.... Cela m'a, personnellement, beaucoup plu.

Jane Austen, l'air de rien, dénonce dans ce livre la société anglaise du mariage. En effet, à cette époque, pour s'assurer un statut social et une sécurité économique, la solution passe par le mariage - de préférence avec quelqu'un de riche, bien entendu. (Par exemple, dans le résumé du livre, il est écrit : "Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut!"). C'est, pour moi, l'un des sujets centraux de ce roman.

Dans le premier paragraphe de la citation du début du post, («C'est une vérité universellement connue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit avoir envie de se marier.... ») Jane Austen entre tout de suite dans le vif du sujet et montre qu'il est entièrement normal de faire des mariages d'argent pour cette époque.

Je ne vais pas donner trop d'exemples dans le livre, car je préfère que ce soit vous qui découvriez toutes les intrigues et les évènements de l'histoire, mais sachez que j'ai vraiment adoré le fait que Jane Austen caricature les personnages et les décrive un peu satiriquement, mais très subtilement. J'ai trouvé cela très drôle.


Jane Austen raconte avec beaucoup de talent et une plume tantôt douce et sensible, tantôt un peu sarcastique, le quotidien et les aventures d'une famille de la gentry campagnarde que nous nous plaisons à découvrir tout le long du récit. Chaque personnage apporte quelque chose à l'histoire et nous apprenons à les connaitre en avançant dans le livre. Je recommande vivement ce livre, qui est un grand classique de la littérature anglaise, mais que je n'ai pas trouvé difficile à lire!


Un roman classique drôle et émouvant. Un coup de cœur!


Hannah et ses livres

hannahetseslivres@gmail.com

www.hannahetseslivres.com



44 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Hannah et ses livres. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now