ALMA, LE VENT SE LÈVE - LIVRE 1

Mis à jour : juin 28

« Chez les Okos, le mot alma signifie « libre ». Mais ce genre de liberté n’existe dans aucune autre langue. C’est un mot rare, une liberté imprenable, une liberté qui remplit l’être pour toujours. Le père d’Alma raconte que chez lui, ce nom pourrait se dire "marquée au fer rouge de la liberté". »


Auteur: Timothée de Fombelle

Illustrateur: François Place

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Date de parution: 2020

Nombre de pages: 399

Prix: 18€

Note: 8/10



Synopsis:


1786.

Le jour où son frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.


Mon avis:


J'ai lu il y a un ou deux ans "Tobie Lolness" de Timothée de Fombelle. Son univers merveilleux m'avais happé dès les premières pages, et j'avais donc déjà remarqué la plume incroyable de cet auteur, et sa superbe façon d'écrire. Je dois avouer que "Tobie Lolness" m'avait assez plu au début, mais un peu lassé une fois arrivée au deuxième tome, "Les yeux d'Elisha" - il faudra cependant que je le relise, il me plaira peut-être plus maintenant. Je me suis donc plongé dans ce roman, impatiente de savoir ce qu'il me réservait.....


"Alma, Le vent se lève" raconte l'histoire d'une jeune fille, Alma, qui vit dans une plaine d'Afrique coupée du monde extérieur. Elle n'a jamais vu personne d'autre que sa famille. Pourquoi ne doit-elle pas quitter la vallée ? Elle ne le sait pas. Sa famille appartient au clan des Okos, dont ils sont les seuls survivants et chacun a une "trace", une sorte de pouvoir familial : la trace du chant, de la guérison, de la guerre, de la chasse et du jardin. Nous allons dans ce splendide livre suivre le magnifique personnage d'Alma, qui part à la recherche de Lam, son frère. Mais nous allons aussi rencontrer Joseph Mars, mystérieux jeune homme qui embarque sur le bateau La Douce Amélie, à la recherche d'un trésor secret.....


Je pense qu'il n'y a pas de mot assez fort pour définir ce livre, quelles ont été mes sensations durant cette lecture. Tout était décrit avec beaucoup de poésie : l'auteur réussit à nous faire voyager avec quelques mots au pays d'Alma, dans les plaines d'Afrique, ou bien sur le bateau du capitaine Gardel, aux côtés de Joseph Mars. L'histoire est originale et poétique, et elle traite le sujet de l'esclavage et de l'exploitation des Noirs au XVIIIe siècle avec justesse, sans que ce contexte historique ne prenne néanmoins une place trop importante dans l'histoire - ce que j'aurais trouvé dommage - et nous ne nous perdons donc pas dans des descriptions inutiles. Nous pouvons donc vivre pleinement leurs aventures aux côtés des personnages, sans que l'histoire ne soit "édulcorée", mise au second plan.

J'ai trouvé que nous avancions dans l'histoire presque sans nous en rendre compte car l'auteur utilise ses métaphores et ses phrases poétiques pour décrire souvent des actions, les actions des personnages, et tandis que nous nous plongeons avec délices dans cet univers plein de poésie, nous avançons dans l'intrigue imperceptiblement sur le moment, mais visiblement à long terme.


"Alma est déjà dans les rapides. Elle pagaie entre les rochers noirs. L'eau éclabousse tout, dispersée dans l'air par une nuée de petits oiseaux verts dont les ailes battent si vite qu'elles semblent disparaitre. En s'élevant au-dessus des tourbillons, plus haut que les oiseaux et les grands arbres, jusqu'au vertige, on pourrait voir s'étirer le fil du fleuve presque mille kilomètres devant Alma. Il faudrait alors monter encore plus haut, au-dessus du temps, pour découvrir un jour, longtemps après, la petite pirogue glissant enfin sur des eaux calmes vers la mer."


Les personnages sont dépeints avec tout autant de finesse, sont approfondis tant et si bien qu'il est impossible de ne pas s'attacher à eux.


Il y a cependant quelques points que j'ai moins aimés dans ce livre, mais qui sont beaucoup moins nombreux que les points positifs. Je crois qu'il est important de souligner ce qui m'a moins plu. Tout d'abord, j'ai trouvé que, si l'on voyait seulement Alma dans les premiers chapitres et si on la voyait beaucoup dans le début du récit, sa présence s'est faite bien plus rare dans les chapitres qui ont suivi. L'histoire s'appelle "Alma, Le vent se lève" et on parle aussi d'Alma dans le résumé comme étant le personnage principal, elle a été beaucoup décrite et approfondie au début, donc on s'attendait à la revoir souvent, mais à partir d'un certain point dans le livre, elle n'apparaissait plus que par intermittence, à l'image d'un personnage secondaire. Beaucoup de chapitres étaient "dédiés" par la suite à Joseph Mars, Bassac ou Gardel et j'ai trouvé que leur quête éclipsait, en quelque sorte, celle d'Alma. Je me suis tout de suite attachée à Alma et j'aurai aimé en savoir plus sur son parcours, savoir où elle allait précisément, comment faisait-elle pour vivre, si elle rencontrait des gens, comment trouvait-elle des pistes..... Bien-sûr, vous l'aurez compris, les chemins de ces personnages sont faits pour se rencontrer, donc nous allons revoir Alma qui a fait la connaissance - je ne vous en dirai pas plus! - de Joseph Mars, etc, mais j'aurai préféré en savoir plus sur son chemin personnel.


J'ai également trouvé qu'il y avait beaucoup (un peu trop, peut-être?) de mystère autour du trésor de Joseph Mars, sur le mystérieux duc de Lerne au début et qu'il était résolu comme en un claquement de doigts vers la fin. Je ne dirai pas que cela m'a déplu, mais plutôt surprise que ce ne soit pas développé plus que cela.

Mais ces points étaient tellement minimes par rapport à ce magnifique livre que ce n'est absolument pas ce que j'ai retenu en premier lieu de l'ouvrage, mais je les faisait simplement remarquer pour contrebalancer ce que j'ai dit précédemment. Cela n'a enlevé en rien l'énorme plaisir que j'ai eu de lire ce livre poétique et émouvant.


Bref, vous l'avez vu, lire "Alma, Le vent se lève" a été pour moi un grand plaisir de part en part, malgré quelques points que j'ai moins aimés. Mais ce livre qui raconte tant de choses - Alma, Joseph Mars, l'Afrique, l'esclavage des Noirs, la vie sur La Douce Amélie - plaira à tous, j'en suis certaine, pas forcément pour les mêmes raisons que les miennes, tout comme il m'a plu à moi. J'attends les deux tomes qui suivront avec impatience!


Un très beau livre émouvant et plein de poésie.


www.hannahetseslivres.com

hannahetseslivres@gmail.com



35 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Hannah et ses livres. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now